AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Kiss with a fist - Aster, Steven & Kitty

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rest of Humanity
Niveau 4
Kitty PrydeKitty PrydeRest of Humanity Niveau 4

MESSAGES : 59
LOCALISATION : Deerfield, Illinois
PROFESSION : Etudiante

MessageSujet: Kiss with a fist - Aster, Steven & Kitty   Kiss with a fist - Aster, Steven & Kitty EmptyVen 16 Jan - 9:36


Aster, Steven & Kitty
A kiss with a fist.




Petit à petit, la vie avait commencé à reprendre son cours. Enfin, autant que possible dans un endroit peuplé de gens un peu comme moi. Des mutants. Autour de moi, je voyais des personnes aux pouvoirs tellement variés. Certains pouvaient faire des choses assez simples, comme changer l’eau en glace, ou créer de la neige sur commande, contrôler le vent ou le métal. Mais d’autres… ils pouvaient s’engouffrer dans l’esprit des autres, pouvoir lire dans leurs pensées, et, encore pire, les influencer. Ils pouvaient déclencher des tremblements de terre ou des brasiers gigantesques. Ou même, voler les pouvoirs des autres. Et puis, il y avait moi. Moi avec mon pouvoir assez…simple par rapport aux autres. Mais les possibilités qu’il ouvrait, elles, étaient immenses.

J’ai appris à les connaître, petit à petit. Comme un animal peureux j’ai quitté ma tanière, d’abord pour manger. Et puis pour me promener un peu. Et j’en ai croisé un, puis deux…Je ne m’entendais pas avec tout le monde, et certains me trouvaient bizarre, mais je commençais enfin à plus être…seule. Perdue.

Enfin, rien remplaçait les visites de Steven. Avec Aster, c’était le premier à « s’intéresser à moi ». Aster m’avait sauvée, et Steven aussi, dans un certain sens. Il est venu m’aider quand j’étais vraiment mal. Et bizarrement, je me suis beaucoup reconnue dans ce qu’il avait vécu. Alors, même s’il avait plus de 5.5x mon âge, on s’est rapprochés. Il est un peu devenu le grand frère que j’ai pas eu et ensemble on rattrape toutes les choses du monde moderne qu’on a ratées. Lui parce qu’il était endormi, et moi parce que j’étudiais. On regarde religieusement tous les films de la liste « les 100 films cultes » et on barre avec soin celui qu’on a vu, installés dans ma petite chambre, en train de boire un chocolat chaud.

Ce jour-là je suis au réfectoire, tentant de suivre une discussion sur des soi-disant stars de la chanson dont je connais rien, et je hoche sagement la tête, pour donner l’illusion que je suis follement intéressée. Tout à coup il y a une sorte d’agitation. Quelques grands sont rentrés et des rumeurs ont commencé à courir de table en table. Jusqu’à moi. J’entends tant bien que mal les mots « Biker », « Captain », « blessés », ou « infirmerie » et mon cœur se glace. Oh non. Oh non qu’est-ce qui s’est passé ?

Evidemment, ce sont des rumeurs, alors personne n’est sûr de rien, mais je peux pas rester là, comme ça. Je me lève, abandonnant sa même réfléchir mon déjeuner sur la table, avant de me mettre à courir en direction de l’infirmerie. Je bouscule des gens mais je m’en fiche. Je dois savoir. Mon cœur tambourine dans ma poitrine à l’idée que je risque de perdre les deux seules personnes qui comptent pour moi ici. Je percute presque Jean qui me rassure en me disant que leur état est stable, et que je pourrai bientôt les voir.

Alors j’attends, assise par terre dans le couloir blanc, pendant un temps qui me semble infini. Et enfin Jean ouvre la porte et me dit que je peux entrer. Je la remercie et me glisse timidement à l’intérieur. Je les vois tous les deux, installés dans des lits, bandés et recousus de partout. Je m'avance à petits pas et commence à les regarder l'un après l'autre.

Qu'est-ce qui... qu'est-ce qui s'est passé?

.
luckyred.

_________________

Kiss with a fist - Aster, Steven & Kitty Tumblr_m2a50qJZTi1rreqoho1_500
Liens & RPs


Dernière édition par Kitty Pryde le Lun 19 Jan - 15:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Independant
Niveau 3
Aster BlakeAster Blake
MESSAGES : 94
LOCALISATION : Sa moto
PROFESSION : Eagle of Anarchy

MessageSujet: Re: Kiss with a fist - Aster, Steven & Kitty   Kiss with a fist - Aster, Steven & Kitty EmptyDim 18 Jan - 13:29

J'ai combattu tant que j'ai pu, jusqu'à la fin. Je pensais pas que ça finirait comme ça... Me faire tuer par quelqu'un qui est censé être de mon camp, Captain America, qui plus est, le héros de mon enfance, dans le genre ironie, on peut pas faire pire. J'ai perdu conscience. Il a frappé fort. Très fort... Je ne sens plus rien, maintenant. Je suis dans le noir complet... C'est donc ça, la mort ? Le néant, le noir, sans rien après ? Je ne me vois plus, je n'entends plus rien. Je sombre dans l'inconscience... J'aurais pensé pouvoir faire plus pour mon Pays, pour la Liberté, contre le tyran et ses chiens... Mais je n'ai aucun regret. Je me suis battu pour mes idéaux jusqu'à mon dernier souffle. Il serait fier de moi...

Une onde de choc. Un bruit de cardio. Un bruit répété, mais lent. Une autre onde de choc, plus grosse que la précédente. Qu'est ce que c'est..? Ca s'arrête pas. C'est de plus en plus fort. Je crois entendre au loin des voix. Rien de précis, mais j'entends des voix. Ca s'agite. Un battement. Puis un autre. Ma bécane qui repart... Il a bien choisi son moment pour poser ses congés. Mais si la bécane est repartie, ça veut dire que je suis pas mort... Mais qui me ranime, là ? Le traître ? Ce serait complètement con de me buter pour me ranimer... J'ai pas toutes les infos et ça m'énerve de pas comprendre... Qui serait venu relever un biker à moitié mort en plein arrêt cardiaque sur un vrai champ de bataille ?

J'ouvre les yeux. Une grande salle blanche... Je vois flou, j'entends le cardio. Battements réguliers, rythme à peu près normal... Je tourne la tête. J'ai une perfusion dans le bras. Je suis dans un hôpital ? Je vois plus net et regarde autour de moi. L'infirmerie des X-Men... Je me remercie de l'accord de principe passé avec eux. Peut être qu'au fond, ils sont pas sectaires comme je le pensais le jour où j'ai rencontré Jean Grey... A côté de mon lit, y a quelqu'un en sale état allongé. Je sais qui c'est... Je tends la main vers lui. Mais une salope de douleur me vrille le bras. J'ai plus mes gants. Je relève doucement la couverture avant de découvrir mon corps marqué par les cicatrices d'une bagarre plutôt violente... Je vois que mon cuir est sur un porte manteau, un peu plus loin. J'arrive pas à bouger mes jambes... Mais je vois qu'il y a quelqu'un à côté. Jean Grey... Alors que j'essaie de me redresser, elle m'interdit formellement de bouger du plumard. Si je suis contre toute forme d'autorité, j'ai vraiment pas envie de la contrarier...

- Que... Qu'est-ce qu'y s'est passé ?

Elle m'explique la situation dans les grandes lignes. Bagarre avec Captain qui est à côté de moi, dans un état à peu près similaire au mien... Mais il a réussi à nous embarquer tous les deux au QG des X-Men où on s'est occupé de nous. Je le regarde. Nan, mais y a un problème, là... Je fais un arrêt cardiaque, il aurait pu me laisser pour mort et se faire soigner tout seul, ça lui aurait été sûrement moins dur. Pourquoi ? Pourquoi est-ce qu'il a fait ça ? L'hypothèse du traître est compromise, là... Un agent double ? Je sens que ma bécane s'emballe déjà, ce que Jean me signale tout de suite. Je dois me reposer. Immobilité quasi complète. Ca va être fun de pas pouvoir bouger le temps que mon corps guérisse... La rouquine sort de l'infirmerie. Je regarde Rogers avant de fermer les yeux. Dans son état comme dans le mien, on est sûrement pas en état de faire un second round.

Je me réveille au bout de deux ou trois heures à en juger par l'horloge sur le mur. Jean est à la porte, faisant rentrer une jeune femme. Petite, brune, plutôt mignonne... C'est quand elle se rapproche de nous que je la reconnais. Kitty Pryde. Celle que j'ai ramenée ici. D'ailleurs, depuis, j'ai eu le temps de retourner dans l'Illinois... Elle a l'air inquiète. En même temps, vu l'état dans lequel on est arrivés, si j'en crois l'infirmière, rien d'étonnant... Je redresse mon matelas légèrement et regarde notre visiteuse.

- Sa... Salut, Kitty... On... A eu un léger... Malentendu pendant une bataille rangée... Grosso modo... Petit problème pas prévu, disons...

Je tourne la tête vers Rogers qui est conscient. Je me dis qu'il est peut être pas de notre côté. Mais il a pas non plus l'air d'être du leur... Je comprends pas tout. Mais je suis certain d'un truc : Il arrivera un moment où on va avoir une discussion tous les deux...

_________________

L'Insurrection est le plus sacré des devoirs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avenger
Niveau 4
Steven RogersSteven RogersAvenger  Niveau 4

MESSAGES : 140
LOCALISATION : Un appartement en ruine dans le Queens
PROFESSION : Ex-Captain America.

MessageSujet: Re: Kiss with a fist - Aster, Steven & Kitty   Kiss with a fist - Aster, Steven & Kitty EmptyMar 27 Jan - 14:32


Kiss with a fist

You say I am invincible. I cannot die, I know, but anyway the words, they maim me

J'ai du mal à me souvenir ce qui s'est passé entre le moment où j'ai fermé les yeux et celui où j'ai repris conscience. Encore un black-out total qui étrangement me terrifie. Pourquoi ? Oh peut-être parce que le dernier a duré soixante-dix ans. Et franchement je n'aimerais pas que cela recommence, dix ans de plus dans le coma et je pense que ce serait la fin. J'ai déjà l'impression de ne pas être à ma place dans ce monde, alors avec encore des années de retard… Je pense que je finirais par vouloir tout simplement m'enfermer dans une pièce et me laisser crever… Quoi que… C'est ce que je fais déjà dans un sens…

Mais heureusement ce n'est pas le cas. Je suis toujours bien là, au quartier des X-men, allongé dans un lit d'hôpital, fraichement soigné, une perfusion dans le bras… Mais au lieu d'être seul comme je le pensais, voilà que la voix de Kitty puis celle de l'anarchiste du dimanche me parviennent. Génial. Je garde les yeux clos, me faisant passer pour encore inconscient. Alors je les écoute. Elle demande ce qu'il s'est passé pour que l'on finisse tout les deux dans cet état et lui ose lui répondre que c'est simplement à cause d'un malentendu pendant une bataille… Il ose même lui dire que ce n'était qu'un petit problème de rien du tout. Mieux vaut être sourd que d'entendre ça… M'insulter de traître et me coller deux balles dans les côtes, je n'appelle pas vraiment ça "un simple malentendu"… A moins que le biker ne cherche simplement qu'à passer pour une petite victime face à la petite mutante. C'est vrai que ça demande un peu de courage. Chose que je pense qu'il ne possède pas.

"Un simple malentendu ? Ce qu'il ne faut pas entendre… Tu racontes toujours autant de mensonges aux demoiselles ou il n'y a qu'à Kitty que tu oses dire de telles conneries ?"

Je rouvre les yeux, essayant tant bien que mal de me relever. Je serre les dents en sentant mes points tirer. Je regarde la perfusion dans mon bras, avant de l'arracher d'un geste sec. Pas question que je reste des jours ici, et surtout pas en compagnie de cet abruti en cuir. J'ai survécu à pire que cela, alors je pense que je peux m'en retourner à ma petite vie tranquille dans mon appartement miteux.

"Mais bon, peut-être qu'au fond, t'es juste bon à citer Lincoln…. Mais j'ai du mal à résumer notre dernier échange par un simple malentendu. Me tirer dessus et ensuite oser m'insulter de traître à ma propre patrie… Je dois avouer que je l'ai encore en travers de la gorge. Et tu veux connaître la meilleure ? Si tu peux actuellement te pavaner en petit anarchiste libre que tu es, c'est tout de même parce que j'ai sacrifié mon existence entière pour ce pays et pour cette liberté que tu sembles affectionner. Seulement au vu des stupidités que tu oses proférer je commence à me demander si ce n'est pas la mâchoire que j'aurais dû te briser à la place du bras."

Il est rare que je sois aussi désagréable, mais lui ne mérite que ça. Je lui avais dit de rester en dehors de ça, mais non, lui c'était senti obligé de venir me tenir tête, m'insulter de honte de la nation allant même jusqu'à me tirer dessus. Alors pardon… Mais j'ai du mal à rester calme et agréable. J'ai un soupir avant de complètement me relever, non sans grogner. Malgré mes capacités de régénération, les deux blessures sont sérieuses et méchamment tirer sur mes points serait une bien mauvaise idée. Et pourtant, voilà que j'arrive à m'assoir. Je porte une main à mon flanc, sentant les points de suture hurler. Je pousse un long soupir, n'osant plus bouger.  Ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça que de vouloir m'assoir… Mais je n'ai vraiment pas envie de traîner ici. Et encore moins de devoir supporter l'autre idiot. Je regarde rapidement ma paume, heureux de ne pas voir du sang tacher celle-ci. Manquerait plus que ça...


(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rest of Humanity
Niveau 4
Kitty PrydeKitty PrydeRest of Humanity Niveau 4

MESSAGES : 59
LOCALISATION : Deerfield, Illinois
PROFESSION : Etudiante

MessageSujet: Re: Kiss with a fist - Aster, Steven & Kitty   Kiss with a fist - Aster, Steven & Kitty EmptySam 14 Fév - 16:47


Aster, Steven & Kitty
A kiss with a fist.




J’ai la trouille. Mais vraiment la trouille. De me retrouver toute seule. De plus avoir personne qui me rende visite, qui m’aide à comprendre un peu tout le bazar de ma mutation, et mes pouvoirs. M’aider à vivre là, chez les X-Men, avec une menace au-dessus de ma tête. Avec qui je pourrais raconter des trucs tout bêtes, boire du chocolat chaud en regardant des films ? Je veux pas perdre…mon ami, et mon sauveteur. Non. Pas ça s’il vous plait.

Heureusement Jean me dit que c’est pas aussi grave que ça, et qu’ils vont s’en remettre, à condition de prendre du repos. J’ai l’impression qu’on m’ôte un poids immense de mes épaules, et ça me permet d’attendre un peu plus facilement pendant une paire d’heures qu’ils soient soignés. Et enfin elle me dit que c’est bon. Alors je trottine à pas de souris jusqu’à la chambre dans laquelle ils sont installés. Mon regard se pose d’abord sur Steve, plus près de moi, allongé et branché de partout, et sur Aster, lui aussi connecté à des machines, et des tubes sortant d’un peu partout.
Aster ouvre les yeux en m’entendant parler, et tente de sourire alors qu’il se redresse un peu. C’est le premier à me répondre, en disant qu’il y a eu un « malentendu » entre eux. Je hausse un sourcil, vraiment perplexe.

C’est un simple…malentendu qui vous a mis dans cet état ? Aster je…j’aime pas qu’on me mente, et ça m’étonnerait que vous en soyez là parce que vous vous êtes pas entendus sur quelque chose !

J’étais tournée face à Aster quand la voix de Steve a résonné dans mon dos, faible mais ferme. Je sursaute et pivote lentement pour regarder mon ami, poussant un soupir de soulagement en entendant qu’il est réveillé. J’hésite une seconde avant de passer mes bras autour de son cou, me penchant sur lui, mais sans m’appuyer pour ne pas lui faire mal ou débrancher quoi que ce soit.

Oh j’ai eu tellement peur ! Heureusement tu vas bien !

Je me sens tellement minuscule contre lui, j’ai l’impression de faire à peine la moitié de son torse. Mais une seconde après il tente de se relever, et je me redresse, posant mes petites mains sur ses bras énormes.

Steve. Steve reste couché ! S’il te plait reste allongé… Tu…t’es blessé, et t’as besoin de repos.

Je lui jette un regard angoissé alors qu’il a ôté sa perfusion, et je vois du sang perler à l’endroit de la piqûre. Je sens ma gorge se nouer à l’idée qu’il est en train de se faire du mal, à vouloir absolument se relever alors qu’il est encore dans un sale état. Ma voix se fait presque suppliante, tentant de le retenir encore plus fort de se relever et de partir.

Steve… Steve arrête…Tu…tu saignes, et t’es recousu de partout. Ca serait…ça serait de la folie de sortir…de partir dans cet état là. S’il te plait…reste…reste pour moi. Je veux pas…qu’il arrive du mal à…mon ami…

Je me pince les lèvres, impuissante face à cette armoire à glace beaucoup plus déterminée que moi, et c’est là que j’entends une toute autre version des faits. Bien différente du « malentendu » mentionné par Aster… Il a dit ça ? Il a vraiment dit ça ? Il a OSE dire ça ? Non mais…Petit à petit une rage sourde commence à bouillonner en moi, et je plante mon regard sur Aster, toujours allongé.

Mais t’es complètement stupide d’avoir dit des âneries pareilles ! Non mais sérieusement ! T’as pas honte ! Je pensais…je pensais que ce dont tu m’avais parlé, la liberté et autres, c’était…de belles idées et toi tu…tu te contentes d’insulter quelqu’un qui…qui s’est battu pour que toi et moi on puisse l’avoir ? Et tu lui as TIRE DESSUS ? Non mais t’es vraiment…con !

Oui c’est pas dans mes habitudes de jurer, mais là il a dépassé les bornes en osant insulter Steve. Et en le blessant. Je le connais bien, et c’est pas lui qui aurait lancé quoi que ce soit, qui aurait fait une mauvaise action…au contraire. Y’a qu’à voir comment…il s’occupe de moi…Tournant le dos à Aster, je regarde à nouveau Steve, qui souffre, visiblement, alors qu’il tente de rester debout. Je pose à nouveau ma main sur son bras et le pousse à au moins se rasseoir. Enfin, le pousse…disons que je suggère plutôt l’idée parce qu’avec son gabarit, c’est purement impossible que je puisse l’obliger à quoi que ce soit.

Steve…s’il te plait, rallonge toi. Au moins un peu. T’as mal, ça se voit. Je veux pas qu’il t’arrive quelque chose. S’il te plaît…

.
luckyred.

_________________

Kiss with a fist - Aster, Steven & Kitty Tumblr_m2a50qJZTi1rreqoho1_500
Liens & RPs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Independant
Niveau 3
Aster BlakeAster Blake
MESSAGES : 94
LOCALISATION : Sa moto
PROFESSION : Eagle of Anarchy

MessageSujet: Re: Kiss with a fist - Aster, Steven & Kitty   Kiss with a fist - Aster, Steven & Kitty EmptySam 14 Fév - 23:44

Je serre les crocs. Putain, le Super-Soldat y est pas allé de main morte... Kitty est pas dupe. Elle voit bien que je la joue au bluff pour pas trop l'inquiéter. Mais voilà que Captain America donne sa version des faits. A l'entendre, on dirait presque qu'il se met en avant en tant que victime. Ok, je lui ai tiré dessus, ok, je lui ai craché ma haine à la gueule, mais ses agissements étaient louches. Et à en juger l'état dans lequel je l'ai trouvé quand je l'ai rencontré, y a de quoi croire aux pires trucs. Monsieur s'estime le sauveur de la patrie, de la nation, celui qui est devenu le symbole de notre pays. Il a raison. C'est grâce à lui si aujourd'hui, je peux me recueillir sur la statue de Lincoln, en la mémoire d'un combattant de la Liberté. Par le passé, il était toute une nation, toute une armée à lui seul. Mais aujourd'hui ? Il en est quoi ? Il peut pas être resté un gros con d'ivrogne parce qu'Apocalypse et sa troupe de glandus a réussi à s'emparer du pouvoir. J'ai l'impression que lui même se cherche encore... Mais j'ai pas le temps de lui hurler que je comprends pas à quoi il joue que Kitty vient à me hurler dessus. Là, je vois rouge. Ma bécane commence à s'emballer, et d'ailleurs la machine à laquelle il est lié le fait bien savoir et envoie un signal à ma perf' pour me coller encore un peu de morphine, ce qui me fait presque m'écraser dans mon plumard pendant que j'en prends plein la gueule d'une gamine, certes que j'apprécie plutôt bien, mais jamais personne a osé me parler comme ça sans se manger mon poing dans le plexus et de se faire plier en deux. Le dernier qui a essayé s'est retrouvé à quatre pattes dans son vomi. Bon, ok, on avait bu, le soir là... Ah, les soirées... Elle est retournée vers Rogers alors que je me tiens la poitrine du mieux que je peux sans morfler.

- A... Attends deux minutes, là... Rogers ? T'as... Envie qu'on parle de la beigne que tu m'as collée quand j'allais rayer ce foutu sniper du monde des vivants ? Il escortait un camion du pseudo empereur, j'te rappelle... On sait pas c'qu'il livrait en plus... Avoue quand même qu'y avait de quoi fortement supposer que tu bossais dans les deux camps si c'est pas pour celui qui s'dit boss du monde... Okay, c'est... Je tousse quelques fois à m'arracher les poumons avant de reprendre, petit à petit gagné par une certaine colère... Selon toi un frère d'armes que tu protégeais. Donc t'as protégé un traître. A ton avis, sur un champ de bataille, toi qu'es un Super-Soldat, c'est courant de s'retourner contre un allié pour laisser un ennemi filer ?!

Je me redresse, malgré que la machine commence à bipper, sûrement pour augmenter la dose de morphine, prévenir la rouquine de mon rythme cardiaque ou je sais pas quelle connerie. J'essaie de tendre le bras vers mes perfusions, mais pas moyen. Je peux pas bouger plus que ça... Je reprends d'une voix plus calme. J'ai des trucs à dire, et ça doit sortir.

- Quand j'étais gamin, t'étais mon héros, Rogers... T'en as plein qui répondent que leurs héros, c'est leurs parents, les pompiers, les flics ou j'sais pas quelle connerie. Moi, j'avais deux héros. Lincoln et toi... J'sais ce que t'as fait pour notre pays et jamais on pourra assez t'remercier pour ça. T'étais un modèle pour toute une nation. Voir une photo d'toi, ça donnait envie d's'engager dans l'armée ou dans la politique. Mais l'jour où j't'ai rencontré, dans c'rade pourri qui puait la bière bon marché, j'ai pas vu Captain America. J'ai pensé qu'y fallait juste qu'on t'encourage, qu'des gens croient à nouveau en toi pour que t'ailles botter le cul d'Apocalypse comme t'as fait pour ce con moustachu en 45... Mais même tes vieux potes te voyaient bader... Me mens pas, j'ai croisé la Black Widow...

J'ai du mal à respirer avec mon discours. Mais j'ai besoin de lui dire ce que je ressens, moi, Aster Blake, un gamin de l'Illinois, élevé par l'Oncle Sam, fier d'être Américain et par ses symboles de Liberté. J'aime l'Amérique. Je salue mon drapeau à chaque fois que j'en vois un, je bois un verre de Jack Daniels à chaque fois que j'ai l'occase de toucher à une bouteille, même si j'apprécie pas trop ce 'sky, je roule en Harley Davidson, j'ai dû faire la légendaire Route 66 une bonne vingtaine de fois, tous les ans, je vais en pélerinage sur la statue de Lincoln à la date de notre anniversaire... Je crois en l'Amérique. On peut pas dire que je suis un des ennemis de notre pays. Nan. On peut pas. Alors que je vois les deux autres de la pièce me regarder, je poursuis.

- C'est pour ça que... Que j'sais pas comment interpréter ta manière de penser en c'moment. T'as agi comme un traître en défendant un ennemi contre un allié... Mais au lieu de m'laisser pour mort, tu nous a ramenés là. J'comprends pas. Tout l'monde, l'peuple Américain compte sur son héros. Moi l'premier... Notre héros, c'est pas un lâche. J'sais qu't'as un putain de gros poids sur tes épaules. Mais t'es pas seul. Widow est là, et moi aussi j'suis là. J'crois en l'Amérique, bordel. J'aime l'Amérique. Et j'suis sûr que toi aussi. J'crois en ce pour quoi du sang à coulé, pourquoi t'as combattu, et j'te vois pas défoncer l'image patriote que tout l'monde a d'toi. Tu manqu'rais d'respect à notre pays à tous ceux qui s'sont battus pour qu'il perdure... Et c'est pas toi. Hein ?

La machine s'excite encore une fois. Sûrement parce qu'elle sent que je m'enflamme et elle m'injecte encore un petit coup de morphine. A ce train, je vais être stone pour un bon moment... Je me tourne vers mon cardio avant de lui dire un léger << Ta gueule >> et de petit à petit, ne plus sentir que mes membres sont en miettes. J'ai dit ce que je voulais gueuler dans la gueule de celui qui était Captain America et qui, j'en suis certain, le redeviendra. Après tout, c'est pas son genre de fuir. Et je serai là pour faire gronder le tonnerre de l'aube...

_________________

L'Insurrection est le plus sacré des devoirs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avenger
Niveau 4
Steven RogersSteven RogersAvenger  Niveau 4

MESSAGES : 140
LOCALISATION : Un appartement en ruine dans le Queens
PROFESSION : Ex-Captain America.

MessageSujet: Re: Kiss with a fist - Aster, Steven & Kitty   Kiss with a fist - Aster, Steven & Kitty EmptyVen 27 Fév - 21:38


Kiss with a fist

You say I am invincible. I cannot die, I know, but anyway the words, they maim me

"Tu vas finir par la fermer ou il va vraiment falloir que je te fracasse la marcher pour que tu te décides finalement à cesser de balancer autant de conneries à la seconde ?"

Je serre les dents, jetant un regard mauvais à ce petit crétin qui se tient face à moi. Tu penses que m'insulter de traître n'était pas assez ? En plus de me tirer dessus et d'avoir tenté de m'abattre, faut que tu la ramène ? Bon sang, je ne serais pas dans cet état, crois-moi que tu aurais déjà eu le plaisir de prendre une autre rouste de ma part. Mais cette fois, je ferais attention à ce que tu ne t'en remettes pas. Juste histoire d'être sûr que tu ne recommences pas à prononcer autant de connerie en face d'une demoiselle. Toujours assis sur mon lit, sentant les points me hurler que je ferais mieux de me coucher, je n'ose croiser le regard de la petite. Parce que je sais que si je croise ses prunelles… Je ne pourrais rien lui refuser. Et désolé ma belle, mais je me refuse à rester une seconde de plus ici. Je veux partir, j'ai du mal à rester en compagnie d'un crétin pareil. Patient je le suis, mais il ne fait pas abuser non plus. J'ai un soupir douloureux alors que j'ai du mal à me calmer.

"Tu ne sais pas de quoi tu parles gamin. Tu te penses meilleur que moi parce que ton gang et toi vous sillonnez la ville sur vos harleys en pensant que vous êtes les rois du quartiers, les nouveaux visages de la liberté ? C'est ça, hein ?! Mais que savez-vous de la guerre, des massacres, des sacrifices qu'on doit faire pour cette liberté ?! T'es juste bon à citer du Lincoln. C'est beau d'utiliser les mots des autres pour se faire passer pour quelqu'un d'important. Mais tu sais quoi ? À part emballer quelques poulettes, tu passes juste pour un crétin. Un bon gros crétin de bas-étage. Je t'ai sauvé la vie, là-bas. Ce "traitre", ce frère d'arme, il allait t'abattre froidement. Tu te serais fais tuer parce que t'es trop con pour vivre. Alors c'est vrai, la prochaine fois je te laisserais jouer en-tête à tête avec lui, seulement ne t'attends pas à ce que je vienne pleurer à tes funérailles. J'aurais franchement mieux à faire."

Je pousse un soupir, desserrant les dents alors que j'ose enfin poser les yeux sur la petite mutante qui tente désespérément de me garder au lit. J'ai à peine le temps de croiser ses prunelles que j'ai du mal à rester contrarié. Je sais que tu t'inquiètes pour moi, que t'as peur qu'il m'arrive quelque chose… Mais je vais bien. Je suis Captain America, non ? C'est pas mon genre de claquer pour deux pauvres balles et quelques point de sutures. J'ai survécu à bien pire, alors bon. J'esquisse un pale sourire avant de poser une main sur son bras.

"Je vais bien, n'aie crainte. C'est trois fois rien, juste les points qui tirent un peu… Ça va aller…"

Enfin ça irait mieux si j'étais allongé dans un lit. Alors je sais que je pourrais simplement me rallonger et ce serait bon, mais je préfère insister et me lever, malgré les protestations de Kitty. Je repasserais. Quand l'autre con sera plus là. Je pousse un grognement une fois debout, essayant de faire comme si je n'avais pas le vertige. Je ferme les yeux quelques secondes avant de simplement ignorer les étoiles qui dansent devant mes yeux. Allez, récupère tes affaires et casse-toi Rogers. J'attrape ma veste avant de chanceler jusqu'à la porte. C'est pathétique. Je suis obligé de me tenir aux murs pour ne pas tomber. C'est pas le moment de faire preuve de faiblesse. Ouais je sais, ça tire et t'as envie de vomir, mais merde quoi. C'est rien par rapport à ce que tu as peu endurer. L'air de rien j'arrive à me tirer de là, me retrouvant hors de la chambre. Je fais quelques pas avant d'être tout bonnement terrassé par la douleur. J'en peux plus. Me faut juste quelques secondes. Je m'adosse contre le mur et avant que je m'en rende compte, je suis par terre, le souffle court à prier que les points n'aient pas lâchés.


(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rest of Humanity
Niveau 4
Kitty PrydeKitty PrydeRest of Humanity Niveau 4

MESSAGES : 59
LOCALISATION : Deerfield, Illinois
PROFESSION : Etudiante

MessageSujet: Re: Kiss with a fist - Aster, Steven & Kitty   Kiss with a fist - Aster, Steven & Kitty EmptyDim 8 Mar - 16:55


Aster, Steven & Kitty
A kiss with a fist.




Mon cœur tambourine dans ma poitrine alors que je suis perdue, coincée entre Aster et Captain qui commencent à se hurler dessus dans l’infirmerie. Surtout que les machines s’emballent, bippent de plus en plus vite, comme si elles voulaient aussi rajouter leurs arguments au débat. Et au jeu de qui crie le plus fort.

Tout en gardant Steve couché, enfin, je peux objectivement pas l’empêcher de faire quoi que ce soit, vu son gabarit et le mien, mais en tenant de le persuader de rester couché, plutôt, j’écoute ce que dit Aster, qui en rajoute encore une couche après que je l’aie traité de con. Ce qui, pour moi, est…quand même une grosse insulte. Et en même temps je commence à comprendre quelque chose. Des informations sur ce qui s’est passé entre eux et qui a amené à cette fusillade. A ce que j’entends, Captain aurait sauvé un ennemi. Et il aurait empêché Aster de le tuer, ou au moins de le blesser. Je pose doucement ma main sur l’épaule de Steve, et j’ouvre la bouche pour lui demander de m’en dire plus quand Aster repart à la charge.

Jusqu’à présent, je l’aimais bien. C’est lui qui m’a sauvée, dans l’Illinois, et qui est allé prévenir mes parents qu’on s’occupait bien de moi. Mais là, là ce qu’il dit, il me déçoit. Pire, il me remet encore plus en colère.

Arrête ! Arrête de le voir comme un simple symbole bon sang ! Steve est un être humain, c’est pas simplement une tête sur une affiche et un truc pour amuser les foules comme à Disneyworld ! C’est quelqu’un qui a souffert, et sûrement plus que toi et moi ! Alors c’est un peu normal qu’à certains moments, il fasse pas non plus passer le pays et tout ça en premier ! Il a le droit d’avoir sa vie !

Je tente encore de l’apitoyer et de le convaincre de rester tranquille, et c’est seulement là qu’il pose ses yeux sur moi et qu’il me sourit gentiment. Bon, au moins il est pas en colère contre moi, par rapport à ce que j’ai dit. Sauf qu’il obéit quand même pas quand je le supplie. Je vois sa perfusion qui quitte son bras pour pendre dans le vide, et il se redresse ensuite pour se relever. Il devient encore plus pâle qu’il était avant et je vois ses mâchoires se serrer.

Steve…Steve ça va pas, j’le vois bien. Je suis pas douée pour ce genre de trucs, mais même ça je m’en suis rendue compte alors…s’il te plait…

Sauf que ça marche pas. J’arrive pas à le convaincre, et il se met debout, attrapant sa veste, et se met à tituber vers le couloir. Après un dernier regard pour Aster je le suis alors qu’il a quitté la pièce. Ma gorge se serre quand je vois son immense silhouette s’appuyer sur le mur, le souffle court, avant de marcher quelques pas.

Steve, reste ! Steve tu vas vraiment pas bien et…

Et là je le vois se laisser lentement glisser le long du mur sur le sol. Je me précipite vers lui et retombe à genoux. Ma main se pose sur son bras, alors que je l’observe avec attention.

Mais…mais Steve t’es fou ! Tu vois que t’es pas bien, tu peux à peine marcher ! Pourquoi tu te fais du mal comme ça ? Hein ?

J’en ai presque les larmes aux yeux, de voir qu’il se met en danger comme ça. Je me pince les lèvres, et respire profondément pour me calmer un peu.

Viens…viens dans ma chambre. Peut-être que tu veux pas rester à l’infirmerie, mais tu peux pas rentrer chez toi dans cet état. Si…Si tu y arrives, lève-toi et jte ramène.

Je l’aide à se mettre debout et j’étouffe un couinement quand il se repose sur moi. La vache ce qu’il est lourd. Mais là il faut qu’il aille se recoucher. Je le guide doucement jusqu’à ma chambre, qui est même pas quelques mètres plus loin, et je nous fait traverser la porte en me concentrant. Plus facile que de l’ouvrir, vu ce qui se passe. Je l’emmène ensuite sur mon lit.

Reste-là. Je dormirai sur celui du dessus. Mais je t’interdis de sortir ! Et sinon tu…tu veux quelque chose à manger ? A boire ? Tu…tu me dis hein…

luckyred.

_________________

Kiss with a fist - Aster, Steven & Kitty Tumblr_m2a50qJZTi1rreqoho1_500
Liens & RPs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Kiss with a fist - Aster, Steven & Kitty   Kiss with a fist - Aster, Steven & Kitty Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Kiss with a fist - Aster, Steven & Kitty

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Kiss With A Fist [Elodie !]
» Adhara ▬ A kiss with a fist is better than none
» Salaire minimum: Ce que Steven Benoit ne pourra jamais comprendre
» Steven Benoit affirme que le président traine la patte
» Steven Benoit opposé à l'envoi de policiers haïtiens en mission au Tchad

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Age of Apocalypse :: Island of Apocalypse :: Queens :: 5 Pointz-